Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

Comment fonctionne une fosse septique ?

De nos jours, il existe deux types de systèmes autonomes d’assainissement : les fosses toutes eaux et les fosses septiques. Comme leur nom l’indique, les fosses toutes eaux collectent toutes les eaux usées de la maison, que ce soit les eaux des toilettes, les eaux issues de la cuisine, les eaux du lave-linge ou les eaux de la baignoire.
Les fosses septiques, en revanche, ne reçoivent que les eaux usées des WC. Elles constituent l’élément principal du système d’assainissement non collectif et elles répondent à des normes techniques strictes pour être performantes.

Les principales étapes du processus de biodégradation

En général, les fosses septiques conservent les matières solides et les papiers et les transforment en boues et ensuite en gaz. Autrement dit, elles purifient l’eau et entament un processus de biodégradation lent et complexe qui se déroule en quelques étapes, dont : la liquéfaction, la phase acide et la transformation des acides en gaz.
Il convient de noter que les gaz ainsi rejetés sont propres, sains et respectueux de la santé de l’homme et de l’environnement car il s’agit de carbone d’origine recyclable. Ce qui signifie donc que ce système d’assainissement non collectif est efficace et pratique.

Comment assurer le bon fonctionnement des fosses septiques ?

Il y a lieu de préciser que la taille des fosses septiques varie souvent en fonction du nombre de personnes qui vivent dans la maison. Ces dispositifs requièrent une bonne ventilation et des entretiens réguliers même si elles sont conçues pour durer plusieurs dizaines d’années.
Puis, il est également recommandé d’utiliser des activateurs pour fosses septiques pour éviter les mauvaises odeurs, les engorgements et tout autre problème de dysfonctionnement. Ces activateurs permettent aussi de réaliser une économie d’argent considérable puisqu’ils permettent d’espacer les vidanges.

Comment prévenir les problèmes de dysfonctionnement des fosses septiques ?

Par ailleurs, il faut quand même signaler que les problèmes de fosses septiques les plus courants proviennent d’un dysfonctionnement lors de l’étape de digestion anaérobique. Les matières s’accumulent dans les réservoirs et les dispositifs ont du mal à les digérer. Du coup, les fosses sont obstruées et dégagent des odeurs très désagréables.
C’est principalement pour ces raisons que la plupart des constructeurs de fosses septiques décident de stimuler des bactéries en activant leur développement et leur multiplication avec des nutriments et avec des supports « nids ».
Comme cela, la décomposition des matières solides et des papiers est accélérée et l’étape de transformation de ces derniers en acides puis en gaz est effectuée plus rapidement. Enfin, il est à savoir que les fosses septiques doivent être vidangées lorsque le niveau de leurs boues dépasse les 50 %.

Partagez vos énigmes !


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*