Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

Qu’est-ce que le Dry January ?

Le Dry January gagne de plus en plus d’adeptes. Il est devenu très populaire en France. Mais c’est quoi exactement ? Qui a créé ce genre de défi ? Quelle est son histoire ? Et sur quel principe se base-t-il ? Les réponses dans ce guide.

Table des matières

Origine

Lancé en 2013 par l’association britannique Alcohol Change UK, le Dry January est une campagne de santé publique incitant à l’abstinence momentanée d’alcool. Il intéresse de nombreux participants chaque année et il est soutenu par une quarantaine d’associations et réseaux nationaux.
Pour en citer quelques-uns, il y a : Addict’Aid, Addict’Elles, Addictolib, Adixio, AFEF, Association Addictions France, AJPJA, Association libre, ANGH et Avenir Santé. Puis, il y a aussi : CAMERUP, CIDJ, CoP’MA, ELSA France, Entraid’Addict-Alcool Assistance, Fédération Addiction, FAGE, Fédération française d’addictologie et France patients experts addictions.
Il y a également : le Groupe VYV, Harmonie Mutuelle, L630, la ligue contre le cancer, la santé de la famille, MGEN, Mutuelle Entrain, Réseau Nacre, RESPADD, Société française d’alcoologie, Société française de santé publique, SNFGE, SOS Addictions, URSA et Université de Paris. Et enfin, il ne faut pas oublier les collectivités dont les villes de Brest, Grenoble, Lyon, Nantes, Toulouse et Paris.

Il est possible de faire la fête sans alcool, aujourd’hui on peut trouver sur le marché une gamme de vin sans alcool qui peut accompagner dans cette démarche.

Histoire

Il est vrai que le gouvernement finlandais a déjà lancé en 1942 une campagne appelée « Sober January » dans le cadre de son effort de guerre. Mais le Dry January n’a vu le jour qu’en 2013 quand Alcohol Change UK a décidé de lancer une première campagne pour Alcohol Concern.
En 2015, cet organisme de bienfaisance s’est associé à Public Health England pour lancer la campagne de janvier. Mais bien avant cela, on peut dire qu’ils ont déjà connu le succès, puisque les rapports ont révélé que plus de 17 000 Britanniques ont cessé de boire en 2014.
Une étude réalisée par l’Université de Sussex en 2014 a démontré que six mois après le Dry january 2014, 72% des 900 participants interrogés avouent réduire les épisodes de consommation nocive d’alcool et 4% ne buvaient toujours pas.
En 2020, une campagne similaire dénommée Défi de janvier fut lancée par quelques associations en France. L’événement n’a pas reçu de soutien de l’Etat, car il recevait une opposition forte de la part de l’industrie viticole et du ministre de l’agriculture.
Cette année, le nombre de participants est estimé à 6,5 millions et l’année 2022 sera encore particulière avec le contexte sanitaire.

Principe

Le concept ? Passer un mois sans alcool. Tous les participants relèvent le défi de ne pas toucher une seule goutte d’alcool pendant le mois de janvier. Après les fêtes de fin d’année, notamment la soirée du Saint Sylvestre donc, le Dry January sonne la fin de la partie. En fait, il faut s’inscrire sur le site dryjanuary.fr pour augmenter les chances de tenir le mois.

Partagez vos énigmes !


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*