Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

Quel bois utiliser pour la charpente de sa maison ?

La charpente en bois est la plus utilisée dans les constructions car elle procure de nombreux avantages. Non seulement elle est solide et durable, mais elle peut aussi s’adapter à différents types de toits et d’architectures. Mis à part cela, elle est réalisée à partir d’un matériau naturel, écologique et isolant et elle constitue un dispositif indémodable.
C’est également une option économique qui peut être réalisée rapidement par tout charpentier. Puis, il ne faut pas oublier que la charpente en bois est esthétique et sécurisante. Mais la question qui se pose est : quel bois choisir pour la construction d’une charpente en bois ?

Les essences de bois issues des résineux

Les essences de bois les plus employées dans la construction de la charpente en bois sont des essences issues des résineux. C’est le cas par exemple de l’épicéa, du pin sylvestre, du douglas, du pin maritime et du pin des landes. En plus d’être économiques, ces bois présentent une bonne résistance en compression et en flexion.
Ils existent en grande quantité car ils sont capables de se renouveler rapidement et ils permettent de réaliser des charpentes de qualité. Toutefois, il y a lieu de préciser qu’ils sont vulnérables aux attaques des insectes et des champignons, ce qui signifie qu’ils requièrent un traitement préventif.

Les essences de bois issues de feuillus

Les bois issus de feuillus sont aussi des bois robustes et stables. En général, il s’agit de châtaignier, de chêne ou de hêtre. Le châtaigner est très réputé pour le parfum tannique qu’il dégage et qui fait fuir les insectes et les araignées. Il est parfait pour fabriquer des meubles et du parquet et il constitue aussi une bonne alternative pour construire une charpente.
Le chêne, quant à lui, est très connu pour sa robustesse et sa densité. C’est un bois acide qui peut être utilisé aussi bien dans la construction de charpente que dans la réalisation de menuiseries extérieures. Enfin, le hêtre est un bois à la fois rétractable, stable et résistant à la compression. Il est facile à manipuler et facilement disponible mais il ne dure pas.
Il convient de noter qu’il existe encore d’autres essences de bois issus de feuillus que les charpentiers utilisent telles que le peuplier, le frêne et l’aulne. Celles-ci sont robustes et écologiques, mais elles ne répondent pas à la norme NF. En fait, il ne s’agit pas de bois dits « secs à l’air » puisque leur degré d’humidité n’est pas compris entre 13 et 17%.

Partagez vos énigmes !


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*