Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

attrape rêves

Mode indienne et mocassins traditionnels indiens

Avant l’arrivée des Européens en Amérique du Nord au XVIe siècle, les Amérindiens avaient commercé avec les tribus voisines pendant des siècles. Leurs cultures valorisaient des objets insolites pour les européens qui ont ensuite révélés leur puissance culturelle. Souvent, ces articles, tels que les coquillages côtiers commercialisés dans le nord-est des pays sans littoral, étaient utilisés dans les vêtements prisés des riches.

Des styles propres aux tribus Amérindiennes

Lorsque les Européens sont arrivés sur les côtes du continent, les Amérindiens ont commencé à adopter des vêtements européens dans leurs styles vestimentaires. Parmi les premiers articles européens ou occidentaux utilisés par les Amérindiens, il y avait le tissu en laine lourde, teint en bleu, rouge ou vert et fabriqué à Stroudwater, en Angleterre. Au début des années 1800, le coton calicot était également très apprécié des Amérindiens.
Ils utilisaient ces articles comme matière première pour confectionner des vêtements selon leur style traditionnel. Plus tard, ils embellissaient les styles occidentaux avec des décorations en perles ou en argent d’autant plus qu’ils les utilisaient chacun à leur manière. A cette époque déjà, les Amérindiens avaient confectionné des leggings. Ils avaient leur propre style par exemple en cousant des boutons sur leurs vêtements en guise de décoration et non d’attaches.
Mais alors que de plus en plus de colons blancs empiétaient sur leurs terres et obligeaient les tribus à habiter dans des réserves, les Amérindiens ont progressivement abandonné leur costume traditionnel pour des vêtements confectionnés à l’occidentale.

Du traditionnel jusqu’au look à l’occidental

Les tribus du Sud-est ont été parmi les premiers à adopter les vêtements occidentaux. À partir du XVIe siècle, les explorateurs espagnols, français et anglais ont apporté des objets pour le commerce. Ainsi, au début des années 1800, ces tribus portaient des vestes, des chemises, des cravates, des jupes en coton et des chaussures achetées dans les magasins occidentaux.
Au milieu du XIXe siècle, les Hurons du Nord-est, qui négociaient depuis longtemps avec les Blancs, avaient cessé de porter tous leurs vêtements tribaux traditionnels. Vers le milieu du XIXe siècle, la plupart des Amérindiens des régions des Etats-Unis d’aujourd’hui portaient des vêtements de style occidental fabriqués dans le commerce, à l’occasion de quelques vêtements de cérémonie.
Cependant, de nombreux peuples isolés de la région subarctique et arctique ont continué à porter certains de leurs vêtements traditionnels. Bien que de nombreux pantalons et vestes de style occidental aient été adoptés, certains ont préféré la chaleur de leurs anoraks en fourrure et parkas traditionnels sans oublier une paire de mocassins indiens qui est aussi prisée dans l’univers de la mode contemporaine.



Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*