Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

hôpitaux en France

Combien d’hôpitaux en France ?

Avant 2019, plus de 3 000 établissements de santé a assuré le diagnostic, la surveillance et le traitement des malades. Mais ce chiffre continue de diminuer car on a favorisé l’hospitalisation à temps partiel et l’hospitalisation à domicile, vu le vieillissement de la population et l’augmentation des pathologies chroniques. Les capacités d’accueil et l’activité des hôpitaux et des cliniques ont donc été moins performantes et la qualité des soins et la sécurité des patients ont été impactés.
Voici plus de détails à cela !

Les principaux types d’hôpitaux en France

Il existe différents types d’établissements publics de santé en France, dont : les centres hospitaliers régionaux et universitaires dit CHR et CHU, les centres hospitaliers ou CH, les centres hospitaliers national ou CHN, les centres hospitaliers spécialisés ou hôpitaux psychiatriques dit CHS et les hôpitaux locaux ou HL.
A côté de cela, on distingue aussi deux types d’hôpitaux privés ou de cliniques, soit : les hôpitaux privés à but lucratif et les hôpitaux privés d’intérêt collectif. Les cliniques à but lucratifs sont en général des sociétés commerciales dirigées par des médecins exerçant à titre libéral.
Les cliniques à but non lucratif, en revanche, sont principalement des associations ou des établissements gérés par des mutuelles, par des organismes de sécurité sociale ou sinon par des fondations.

Comment expliquer le malaise des hôpitaux en France,

En 2012, on recensait 2 660 entités en France, dont : 931 établissements dans le secteur public, 699 dans le secteur privé non lucratif et 1 030 dans le secteur privé lucratif. Ces chiffres n’étaient pas du tout suffisants car dans les établissements publics, il n’y avait que 258 158 lits et dans les cliniques 156 682 lits. Ce qui donne au total 414 840 lits contre des millions et des millions d’hospitalisations à temps complet.
D’autres chiffres permettent aussi de comprendre le malaise des hôpitaux en France. De un, il y a la dette des hôpitaux publics qui est très élevée. Et de deux, il y a le déficit qui ne cesse de se creuser. On peut dire effectivement qu’il s’agit d’un déficit record puisqu’en 2017, ce dernier était à 890 millions d’euros. Une somme qui a vraiment doublé au bout d’une année seulement et qui a atteint un niveau « inédit » selon la Fédération Hospitalière de France.
Mis à part cela, il ne faut pas oublier le nombre d’arrêts maladie par an qui, lui aussi, est très élevé. Le personnel des hôpitaux publics et des cliniques ont justement eu recours à beaucoup d’arrêts maladies par rapport au personnel des autres secteurs d’activités. Les écarts sont importants car ils prennent 10 jours d’arrêt maladie par an contre 7,9 jours pour les autres.

Tags:


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*