Pour tout comprendre et tout savoirPour tout comprendre et tout savoir

Qui, que, quoi, où, comment et pourquoi ?

Construction de cabanes dans la Zad de notre dame des landes

D’où vient le mouvement zadiste ?

Le ZAD était au départ un mot qui appartenait au jargon d’aménagement du territoire, mais à l’heure où l’on parle, il détient un tout autre sens. En effet, ce sigle signifiait initialement « Zone d’aménagement différé » mais depuis quelques mois, il a connu une sorte de détournement d’expression et a changé en « Zone à défendre ».
Mais qu’est ce qui s’est passé ? Pour quelles raisons a-t-on modifié la signification de ce sigle ? Et quel est l’objectif des zadistes ?

Qu’est-ce que la ZAD ?

La ZAD est un terme qui existe depuis l’année 1962. Il permet originellement aux collectivités, aux sociétés d’économie mixte et aux établissements publics de bénéficier d’un droit de préemption ou de la priorité sur les ventes immobilières réalisées sur la zone pendant une durée déterminée.
Ainsi, la ZAD concerne surtout les secteurs urbains à créer et les secteurs urbains à rénover et il est souvent utilisé dans le but de créer des réserves foncières en vue d’un projet d’aménagement. En outre, la ZAD du départ ne constitue en aucun cas une contestation.

Pourquoi a-t-on changé le sens du mot ZAD ?

Mais cela a bien changé. Le ZAD d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le ZAD du départ. En fait, une autre ZAD a été créée depuis la naissance du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Des zadistes s’opposaient à ce projet et leur bataille a continué pendant de nombreux même après le  retrait du projet d’aéroport. Ainsi était né un mouvement
Et même si la ZAD est renouvelée régulièrement par le gouvernement, elle n’a jamais eu d’existence réelle. Elle a même pris son sens militant de « zone à défendre » lorsque les premiers signaux d’avancées ont été confirmés par la déclaration d’utilité publique en 2008 et par l’installation des premiers opposants dans le bocage l’année suivante.

Le détournement du sigle ZAD, une perspective de lutte

Compte tenu de cela, le détournement du sigle ZAD date donc du début des années 2010 et ce n’est pas une personne en particulier qui le revendiquait mais plutôt des militants altermondialistes. En se référant à l’histoire, il y a lieu de noter également que ce n’est pas le premier sigle d’aménagement du territoire qui a été passé dans le langage courant. En ce moment, plus personne ne connait le sens initial du sigle ZUP.
Seulement, la différence est le fait que la réappropriation du sigle ZAD est faite dans une perspective de lutte et tout le monde reprend en compte cette nouvelle appellation, même les politiciens et les journalistes. C’est pourquoi dans les journaux, on explique toujours en bas de page de quel mot on parle : la ZAD « zone d’aménagement différé » ou la ZAD « zone à défendre ».

Tags:


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*